Pia Myrvold

Born in 1960 in Stavanger, Norway

Qu’il fait bon créer au XXI eme siècle : Pia MYrvoLD danse avec ses sculptures, son avatar reproduit tous ses mouvements. Elle crée des paysages surréalistes où l’on se promène en 3D, des sculptures intelligentes (smart sculptures) qui s’approprient l’espace, des sculptures interactives et des paysages surréalistes dans lesquels on pénètre comme dans une succession de tableaux-univers. Elle met en scène les avatars d’une déesse paléolithique à l’ère du numérique.

Il y a 30 000 ans, était sculptée une représentation féminine dont on ne sait rien sinon son âge. Elle fut baptisée Venus en hommage à la déesse romaine de la beauté… pourtant son esthétique stéatopyge va bien au-delà des formes généreuses d’un Rembrandt.

Divinité ou amulette ? Difficile à dire et pourtant, Pia calcule qu’il n’y a que 1 500 générations entre nous et cette statuette.

À partir de cette forme, elle crée un moule digital, transforming Venus, et au-delà des temps elle tourne sur l’écran, une main tendue vers l’âge de pierre.

Lélia Mordoch

Pia Myrvold was born in 1960 in Stavanger, Norway. Since 1991 she had been living and working in New York and Paris. In 2003, she founded MYworLD Studio in Paris, dedicated to the research and development of her artistic endeavors.

Myrvold first appeared at the Norwegian art stage at age 20, debuting at Vestlandsutstilingen and the Norwegian National Autumn Exhibition.[1] In 1986, she both organized and participated in Sola International Art Festival.[2] She had since participated in numerous exhibitions, panels and conferences around the world working with many different media, such as paintingsculpturedesignfashionperformance artinstallation art and 3D animation.

Artworks

Bathhouse #1
Bathhouse #2
Bathhouse #3
#Lighhacksculpure